Articles de presse


 6 ...  

Une première soirée réussie à l'Espace La Maillette

Une première soirée réussie à l'Espace La Maillette

Ouest France du 4 août 2013

Magazine / Presse écrite

L'Espace La Maillette, la nouvelle salle multifonctions de Locminé, construite de concert par la ville et Locminé communauté, a ouvert ses portes vendredi à l'occasion de la soirée de gala du Trophée Centre Morbihan (TCM). Une découverte qui a enchanté les 380 invités accueillis par Gérard Corrignan, président de Locminé communauté et Hervé Laudic, 1er adjoint au maire de Locminé, aux côtés de Gaby Berthelot, président du TCM. « Nous vous accueillons », préciseront l'un et l'autre pour bien souligner ce partenariat et cette première alors que l'inauguration est prévue en novembre. « Je suis d'autant plus heureux que c'est une association sportive qui permet de découvrir ce très bel outil », ajoute Hervé Laudic.

Côté gestion de la salle, Florent Guilloux, le technicien, et Géraldine Guégan, l'animatrice culturelle, sont aussi dans leurs petits souliers. D'autant plus qu'un spectacle est programmé avec l'humoriste, imitateur et chanteur Patrick Péralta, dont la conjointe est aux manettes de la bande sonore aux côtés du jeune Bignanais Baptiste Le Maréchal, de la société Koroll son.

Le Trophée a changé de braquet

Géraldine et Florent souffleront après le dernier titre de Patrick Péralta qui a enchaîné ses compositions humoristiques, ses imitations de Sarkozy, Hollande, Cabrel ou encore celle plus vraie que nature du Papet de Jean de Florette, avant de conclure par un pot-pourri de Gilbert Bécaud.

Avec Daniel Mangeas, on a aussi bien entendu refait l'historique du Trophée Centre Morbihan « qui a changé de braquet », apprécie Gérard Lorgeoux, promoteur de l'épreuve voici 30 ans, qui a félicité Christian Josso et Gaby Berthelot et tous les bénévoles « qui ont cru à cette belle aventure cycliste. »

Côté cuisine, pour Jean-Marc Giteau, le chef du traiteur Guy Sommer, c'est « un vrai bonheur de travailler dans une salle comme celle-là. Tout a été pensé. Le matériel a été bien choisi. » Pour ce dîner de gala, c'est lui qui officiait à la tête d'une brigade de huit personnes en cuisine et de dix autres en salle.

Van Der Poel frappe d'entrée

Van Der Poel frappe d'entrée

Le Télégramme du 4 août 2013

Magazine / Presse écrite

Mathieu Van Der Poel s'est imposé en costaud sur le premier volet du triptyque morbihannais. Bien dans sa tête et encore plus dans ses jambes, le Néerlandais entend bien conserver sa tunique jaune jusqu'au bout.

Si l'on en saura davantage ce midi à l'issue du test chronométré, force est de reconnaître que le succès du petit-fils de Raymond Poulidor a marqué les esprits. Ceux en particulier de l'équipe de France qui, à défaut d'avoir raté l'ouverture, cherchait à chaud les solutions pour renverser la vapeur.

Sa 15e victoire !

Qu'on se le dise, elles ne sont pas légion pour déstabiliser un gaillard rompu à l'exercice de remettre ses adversaires à leur place. Lucide, modeste, Mathieu se refuse toutefois d'annoncer la couleur. « Notre équipe est forte. Mais on n'est jamais à l'abri d'une surprise », déclare, à peine essoufflé dès sa descente de machine, celui qui a levé les bras, excusez du peu, pour la quinzième fois cette saison, après avoir observé une période de repos d'un mois à cause d'un petit souci de santé. Arrêt ayant permis au Batave de recharger ses accus avant les échéances de fin de saison.

Gesbert à la relance

Si nous n'y sommes pas encore, l'efficacité du champion de Biélorussie, Riabushenko, n'avait pas échappé à Van Der Poel qui s'était chargé d'engager la poursuite derrière le groupe d'une douzaine d'unités. Les choses rentrées dans l'ordre, il n'était plus question de lâcher le morceau. « On était en force devant (quatre). Moi, j'essaie toujours de durcir la course, même si on y laisse des forces ». Pour les tricolores, représentés par Sauvage, Cavagna et Bonnamour, rien n'était perdu. C'était sans compter sur une redistribution des cartes, provoquée en majeure partie par Gesbert, sans doute trop juste pour opérer la jonction en solitaire. Du coup, le suspense demeurait entier, avec pas moins de 25 candidats à la victoire à proximité du but.

Des « pompes » de fortune

Conscient du marquage entre la France et les Pays-Bas, l'opportuniste Riabushenko remettait le couvert et s'attribuait un avantage d'une vingtaine de secondes. Trop sans doute pour Van Der Poel et Bonnamour, lancés sur les traces du Slave. Bonnamour, qui avait tout donné, levait le pied au cours de l'ultime boucle. « J'ai accepté un relais sur la fin parce que c'est ma conception du vélo. J'avais compris qu'il était le plus fort. Lorsqu'il a accéléré, je n'ai pas pu le suivre », reconnaissait, beau joueur, le champion d'Europe. Pour le reste, Van Der Poel était contré à un effort supplémentaire lors de son mano à mano contre le coriace Riabushenko. « Je ne le connaissais pas et il m'a attaqué. Je l'ai attaqué, il a résisté. Le sprint nous a départagés. Ça n'a pas été simple car j'ai couru dans des chaussures d'emprunt. Les miennes sont restées dans un camion qui n'était pas au départ. C'est un Belge qui m'a dépanné », racontait un Mathieu Van der Poel, capable, on le constate, de s'adapter à toutes les situations, même celles de ne pas correspondre avec son grand-père, l'illustre Poupou. « C'est bien simple, je ne connais même pas son numéro ».

Les nations sur le parvis

Les nations sur le parvis

Le Télégramme du 4 août 2013

Magazine / Presse écrite

C'est sur le parvis de l'église de Locminé que s'est déroulée la présentation des 20 équipes nationales juniors qui devaient, ce week-end, découvrir le centre du Morbihan. Suivi par plus d'un millier de personnes et orchestré par Daniel Mangeas et Christian Josso, en présence de Cyrille Gauthier et Roger Legeay, le trophée Centre-Morbihan, version Coupe des Nations, semble déjà avoir conquis Roger Legeay, ancien coureur cycliste français et ancien dirigeant de l'équipe Crédit agricole. « La Bretagne terre de cyclisme mérite d'avoir des épreuves de ce niveau, je sais que le TCM a déjà un long passé, et beaucoup de réussites à son actif. La plupart des meilleurs Français sont passés par ici, je souhaite que les instances internationales reconnaissent le beau travail que vous avez effectué », confiait-il. Des propos accueillis avec satisfaction par Gabriel Berthelot et les 300 bénévoles mobilisés.

Le menu du jour

Ce matin, Réguiny-Naizin (contre-la-montre individuel de 7,500 km) ; en après-midi, Buléon-Locminé par la côte de Cadoudal à Plumelec (98,6 km). Deux randonnées cyclotouristes - la Maurice-Quentin - de 32 et 120 km sont aussi au programme.

Le Trophée Centre Morbihan prend du galon

Le Trophée Centre Morbihan prend du galon

Ouest France du 3 août 2013

Magazine / Presse écrite

Pour la première fois, le TCM accueille la finale de la Coupe des nations juniors UCI, aujourd'hui et dimanche.


La Bretagne est et restera à tout jamais une terre de vélo. Il n'y a qu'à voir l'engouement du public breton lors de la dernière édition du Tour de France 2013 pour s'en persuader. C'est certainement l'une des raisons pour laquelle l'UCI (Union Cycliste Internationale) a désigné le Trophée Centre Morbihan comme l'hôte bien nommé pour accueillir la finale de la Coupe des nations juniors (catégorie 17 et 18 ans), donnant à cette course un écho international bien mérité. « Nous ne souhaitions pas nous endormir sur nos lauriers, explique le président de la compétition, Gabriel Berthelot, c'est pour cela que nous avons présenté notre candidature à l'UCI, même si nous ne pensions pas que cela se ferait dès 2013. » Ancêtre du Trophée de la Gazette (créé en 1983), le Trophée Centre Morbihan, né en 2003, fêtera cette année ses vingt ans d'existence. Quoi de mieux dès lors que de célébrer un anniversaire en grande pompe avec la crème de la jeunesse du cyclisme mondial ?

En effet, à partir d'aujourd'hui et durant deux jours, ce ne sont pas moins de vingt équipes nationales qui vont s'affronter en trois étapes sur les routes du Morbihan. Cette désignation est la consécration d'un « savoir-faire unanimement reconnu par les délégations étrangères qui se sont succédé depuis longtemps dans le Pays de Locminé », poursuit Berthelot. Car depuis de nombreuses années, le TCM n'a cessé de se développer et d'attirer la fine fleur du cyclisme français, puis international. De Thomas Voeckler à Jérôme Pineau en passant par Johnny Hoogerland ou Markel Irizar, ils sont nombreux parmi les coureurs professionnels à avoir fait leur gamme sur les routes morbihannaises. Depuis 2003, et avec l'attribution du statut d'épreuve internationale, le Trophée Centre Morbihan accueille un nombre toujours croissant d'écuries étrangères, pour le plus grand bonheur de la population locale.

Le Danemark en grand favori

Cette année, la bagarre sera rude pour décrocher le sacre mondial. Comme souvent, le Danemark fera office de grand favori. « Les Danois sont habitués à sortir de très bons juniors, confirme Gabriel Berthelot. Quelles que soient les équipes qu'ils présentent au départ des manches du classement UCI, ils ont un énorme potentiel au niveau des jeunes coureurs. » Mais attention, car l'équipe de France ne viendra pas dans le Morbihan avec l'idée d'y faire de la figuration. La formation présentée ce week-end possède de grands talents, à l'image du Lannionnais Franck Bonnamour, récent champion d'Europe chez les juniors. Il sera accompagné par deux autres bretons, Élie Gesbert (Vice-champion d'Europe) et Axel Journiaux. Il ne reste plus qu'à souhaiter une météo radieuse. « On a eu quelques incertitudes en début de semaine, glisse le président du TCM, mais le beau temps est finalement annoncé, c'est magnifique ! »

Aymeric LE GALL.

Les champions de demain sont en lice

Les champions de demain sont en lice

Ouest France du 03 août 2013

Magazine / Presse écrite

« Que chaque spectateur conserve bien la liste des engagés. Certains seront demain les acteurs du Tour de France. » Daniel Mangeas, 40 Tours au micro, vient pour la première fois au Trophée Centre Morbihan classé cette année Coupe du monde des nations. « Mais je connais la notoriété du Trophée. C'est le fruit de la passion pour le vélo de garçons comme Christian Josso et Gaby Berthelot. Ils ont su créer une pareille course ici. Voir une coupe du monde dans une petite ville comme Locminé, c'est quelque chose. »

Si Daniel Mangeas voit un Français sur le podium, dimanche, son coup de coeur va au Néerlandais Mathieu Van de Poël, « le petit-fils de Raymond Poulidor. »

Le jeune coureur professionnel costarmoricain Cyril Gauthier, quatre Tours à son actif, et Roger Legeay, 64 ans, sept Tours de France et 26 années de manager chez les pros, sont les autres parrains de l'épreuve. « Rassembler vingt nations c'est exceptionnel, estime Roger Legeay. Ce sont ces gamins qui feront le cyclisme de demain. C'est novateur et c'est du haut niveau. »

Cyril Gauthier, 39e du Tour 2013 acquiesce. Lui aussi a couru le Trophée en 2005. « C'était déjà une belle épreuve qui avait de l'importance pour nous. Ce label coupe des nations c'est la cerise sur le gâteau. »

Cyclisme : quatre continents représentés lors du Trophée

Cyclisme : quatre continents représentés lors du Trophée

Ouest France du 03 août 2013

Magazine / Presse écrite

C'est parti pour le Trophée Centre Morbihan - Coupe des nations ! Vendredi soir, au clocher de l'église, sur le parvis, les équipes arrivent. Les coureurs répondent à l'appel, après la présentation de l'école de vélo de l'Olympic cycliste de Locminé.

Après un petit tour dans les pays d'Elven et de Ploëmel, cette 20e édition du Trophée se disputera dimanche, dans le centre Morbihan, tout d'abord entre Réguiny et Naizin, puis de Buléon à Locminé.

Dans leurs jolies robes vertes, Élodie Chefdor et ses dauphines Pauline Creton et Amélie Pellerin donnent déjà le ton de la belle soirée qui s'annonce. Elle se prolongera à l'Espace la Maillette, en présence de 380 invités.

Le public est là lui aussi, et s'amuse des bons mots de Daniel Mangeas, entouré des parrains de l'épreuve. C'est l'équipe du centre mondial du cyclisme qui ouvre la cérémonie, avec l'Ivoirien Bamba Karamoko, le Mauricien Grégory Rougier-Lagane, le Vietnamien Tan-Tung Huynh, le Moldave Andréi Covalcuc, l'Argentin German-Nicolas Tivani Pérez et l'Équatorien Cristian Pita-Bola (de gauche à droite sur la photo). Cette année, le Trophée Centre Morbihan est résolument tourné vers l'international.

Sous les applaudissements du public, les dix-neuf autres sélections nationales, qui seront sur la route dès ce samedi, ont été présentées.


 6 ...